• A-
  • A
  • A+
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami

Refuge métropolitain : "La nuit américaine"

Tertre de Panoramis

 

http://lesrefuges.bordeaux-metropole.fr/la-nuit-americaine/

Conception : collectif Fichtre, 2015
Réalisation : Zébra3/Buy-Sellf

Huit gradins descendant à flanc de coteau et offrant, au final, que l’on soit assis ou couché, une vision «cinémascope» via une large baie vitrée… Les formes épurées et la discrétion caractérisent un 7e refuge périurbain qui préfère voir que d’être vu. Or il y en a des choses à voir dans l’environnement extraordinaire du parc Panoramis à Bassens ! Juste au-dessous du belvédère offrant l’une des plus belles vues de la Métropole sur la Garonne, entre pins, prairies et vergers, tout près des orchidées sauvages, La Nuit Américaine offre un paysage hybridé de ville et de nature. Son champ visuel couvre l’ensemble du panorama, du pont d’Aquitaine, au sud, au silo du port de Bassens au nord, avec le nouveau stade en repère central.

C’est au collectif nantais Fichtre que la Métropole doit ce nouveau Refuge. Son intention ? Instiller quelque chose de la magie du cinéma dans la nature familière d’un espace périurbain. C’est là, dans le cadrage, qu’opère la baie vitrée. Large d’environ 8 m,  ses vitres sont teintées de bleu et jouent avec l’impression de scène nocturne. « Nous avons voulu transcender le réel et lui donner un côté onirique. La tonalité bleutée des verres plonge le spectateur dans la vision allégorique de la nuit américaine. Ce procédé cinématographique, donnant son nom au refuge, fait également écho au lien qu’a entretenu la ville de Bassens avec la présence Américaine au début du XXe siècle. »

 

➔   Accès : Tram A, station La Gardette (1 200 m)
➔   Accessibilité au Refuge : 200 m depuis l’entrée du Tertre, rue Maurice Toutaud
➔   Le Refuge est sommaire et ne dispose ni d’eau, ni d’électricité, ni de chauffage
➔   Commodités : toilettes sèches à 20 m
➔   Capacité : 8 personnes (8 lits simples)